BIJOUTERIE ALAIN MAGNAUDET

"fabrique, répare ou transforme vos bijoux"

Alain Magnaudet, Joaillier créateur et fabricant, vous conseille, fabrique, répare ou transforme vos bijoux

Nous contacter

Email

Cet annonceur, ailleurs sur le web :

Horaires

du mardi au samedi de 9h30 à 12h et de 14h à 19h

  • Notre ambiance

  • Mon parcours

  • Réalisations

  • NOTRE BLOG
    42 articles

Notre ambiance

Mon parcours

Réalisations

NOTRE BLOG




Notre ambiance

Joaillier Créateur
Fabrication, transformation, réparation
Négoce de pierres - achat d'or
Atelier sur place



Mon parcours

Mon parcours

Bijouterie fondée en 1959 par Jean Magnaudet, reprise en 1988 par Alain Magnaudet.
     Après une école technique à Bordeaux et l’obtention d’un diplôme en 1979, j’ai continué ma formation pendant 6 ans chez différents joailliers pour parfaire mon expérience de fabricant ; ajouté à cela une année dans une des plus grandes maisons françaises : la maison Roure de Lyon.

     Après une absence de 4 ans, je réouvre en novembre 2018 mon magasin et atelier au 17 rue Carnot à Brive.

     Mon cœur de métier est la conception, la fabrication, la transformation, la vente de bijoux et de de pierres, dans le souci constant de la qualité. Je rachète aussi ou transforme l’or de mes clients.



Réalisations

NOTRE BLOG

Le PALLADIUM

Le palladium est un métal précieux blanc argenté appartenant au groupe du platine.

Il est plus rare et plus léger que le platine, et il est également plus résistant à la ternissure et aux rayures.

Le palladium est un choix populaire pour les bijoux car il est à la fois durable et élégant. Il est souvent utilisé pour fabriquer des bagues de fiançailles et des alliances, car il peut résister à l'usure quotidienne.

Le palladium est également utilisé pour fabriquer d'autres types de bijoux, tels que des colliers, des bracelets et des boucles d'oreilles.
 
Voici quelques-uns des avantages des bijoux en palladium :
 
Durabilité : Le palladium est un métal très résistant qui peut résister à l'usure quotidienne. Il ne ternit pas et ne raye pas facilement, il conservera donc son éclat pendant des années.
Hypoallergénique : Le palladium est un métal hypoallergénique, ce qui signifie qu'il est peu susceptible de provoquer des réactions allergiques. C'est un bon choix pour les personnes ayant la peau sensible.
Abordable : Le palladium est moins cher que le platine, mais il offre un niveau de qualité et de durabilité similaire. C'est un excellent choix pour les personnes soucieuses de leur budget qui recherchent un bijou de qualité.
Élégant : Le palladium a un lustre blanc argenté élégant qui est à la fois moderne et classique. Il peut être porté seul ou avec d'autres métaux précieux.

Si vous cherchez un bijou durable, élégant et abordable, le palladium est une excellente option. C'est un métal qui durera toute une vie et qui aura fière allure pendant des années.
 
Voici quelques conseils pour choisir des bijoux en palladium :
 
Qualité : Recherchez des bijoux en palladium fabriqués avec des matériaux de haute qualité. 
Conception : Choisissez un design qui correspond à votre style personnel. Le palladium est disponible dans une variété de styles, allant du classique au moderne.
Ajustement : Assurez-vous que les bijoux s'adaptent correctement. Le palladium est un métal souple, il peut donc être facilement façonné pour s'adapter à n'importe quelle taille de doigt ou de poignet.
Soins : Les bijoux en palladium sont faciles à entretenir. Il suffit de les essuyer avec un chiffon doux et humide pour les garder propres.

Avec ses soins appropriés, vos bijoux en palladium dureront toute une vie.
 
 

L'opale noire d'Australie

OPALE D’AUSTRALIE: FORMATION ET CLASSIFICATION

L’OPALE AUSTRALIENNE
Chaque opale australienne est unique et les différentes variétés offrent un choix spectaculaire de couleur, de forme et de taille.
 
Les pierres australiennes se distinguent facilement par leur brillance et leur jeu de couleurs. Les champs d’opale d’Australie se trouvent dans l’arrière-pays rude où seul le mineur endurci peut gagner sa vie.
 
COMMENT L’OPALE AUSTRALIENNE S’EST FORMÉE?
Il y a environ 65 à 140 millions d’années, pendant la période du Crétacé, l’âge des super continents Pangea et Gondwana, l’Australie centrale était couverte par une mer intérieure géante. Les dinosaures étaient la principale faune de la terre à cette époque; Les restes fossiles opalisés de dinosaures sont un héritage de cette période. Au fur et à mesure que la mer intérieure se retirait, des sables riches en silice se sont déposés sur ce qui est maintenant essentiellement une zone désertique. Les conditions météorologiques ont changé les sédiments de sable ont libéré de grandes quantités de silice soluble, créant un gel de silice. Le gel de silice s’est infiltré à travers la structure sédimentaire de la zone, dans ses fissures et ses crevasses, durcissant progressivement à travers les processus de chauffage et de moulage de la nature, entraînant la création d’opale. En raison de la teneur en minéraux des roches hôtes dans lesquelles le processus de durcissement s’est produit, ce qui affecte le tonus corporel de l’opale; différents types d’opale ont été formés.
 
L’EXTRACTION DES OPALES
Pour atteindre les gemmes, un puits vertical doit d’abord être creusé, puis le creusement suit horizontalement la couche riche en opale. Les mineurs creusent les parois horizontalement entre 15 à 30 mètres de profondeur. La terre et roches sont remontées pour ensuite être triés de façon mécanique puis ensuite triées manuellement. Même avec toutes les machines dont nous disposons aujourd’hui, l’extraction de l’opale noire reste un travail difficile et dangereux.

Opale noire australienne
L’opale noire (Black Opal) provient de Lightning Ridge en Nouvelle-Galles du Sud.
Selon une croyance en Australie, c’est Dieu qui en descendant du ciel grâce à un arc-en-ciel aurait touché avec ses pieds des pierres qui se sauraient transformées en opales.

Parmi toutes les opales présentes sur le globe, elles présentent toutes des couleurs unies, panachées, entremêlées, par couche, petits points ou mosaïque.
Ce sont les paillettes qui emprisonnées dans le cristal permettent à le lumière de se diviser en faisceau de lumières où toutes les couleurs de l’arc-en-ciel sont représentées. Ce phénomène apellé opalescence s’observe à l’aide de lumière ultra-violette. La pierre devient alors totalement blanche dans le noir, en l’absence de toute autre lumière.
 
Lorsque l’on parle d’opale noire, on ne décrit pas la robe de la pierre précieuse mais de son fond. Celui-ci va du noir profond et intense au gris foncé. Lorsque le gris plus clair, on devrait dire « opale semi-noire » ; ce qui n’est pas toujours le cas sur les sites de vente en ligne.
Le fond noir permettant de mettre en valeur les couleurs du cristal, ces pierres sont très appréciées en joaillerie.
 
DE QUOI EST CONSTITUÉE L’OPALE NOIRE ?
Comme les autres opales, sa constitution chimique (silice hydratée) contenant entre 5 et 21% d’eau et ses caractéristiques (dureté, perméabilité…) sont les mêmes. Ce qui les différencie est un fond rempli d’impureté comme du carbone et/ou du manganèse qui le teinte.
 
OU LA TROUVE T’ON ?
Même s’il existe quelques petits spots dans le monde, les plus belles pierres précieuses se trouvent en Australie, principalement à Lightning Ridge en Nouvelle Galles du Sud. Un autre gisement à Mintabie a récemment été fermé afin de restituer les terres aux aborigènes.  En 2008, ce pays l’a proclamée « pierre précieuse de l’état de Nouvelle-Galles du Sud.
 
COMMENT S’EST ELLE FORMÉE ?
Ce continent a partiellement été immergé par la me puis elle s’est retirée. Ce phénomène a eu lieu il y a 150 millions d’années (époque des dinosaures et fougères arborescentes). Alors de la silice (sable) s’est infiltrée dans les failles des roches, l’eau chargée de silice s’y déposant. L’eau saturée de silice s’est alors solidifiée . En traversant le sol, elle s’est chargé de différents minéraux pour construire des paillettes par cristallisation. Fait étonnant cette silice a rempli toutes les cavités vides comme les racines des arbres ou les coquillages qui sont devenus fossilisés.
 
EST-ELLE RARE ET CHÈRE?
Les gisements ne sont pas très importants et ont été énormément exploités depuis des décennies; tout d’abord en creusant puits et galeries. Maintenant, l’exploitation est effectuées à l’aide de gros engins de chantiers, coûteux en entretien et carburant. Par conséquent, elle devient rare et précieuse. De plus comme la demande est forte les prix ne cessent d’augmenter ! Le prix du carat pour des pierres exceptionnelles tutoie le prix du carat de diamant.
 
 

Bijoutier ou joaillier ?

Connaissez-vous ce qui différencie le bijoutier du joaillier dans le processus de fabrication des bijoux ?
 
Les matières premières
La principale différence entre la bijouterie et la joaillerie se trouve dans l’utilisation des matières premières. Le bijoutier exploite tout type de métaux, qu’ils soient précieux ou non : or, bronze, platine, laiton, argent, céramique… Le joaillier, quant à lui, ne confectionne et magnifie ses parures qu’avec des matériaux précieux pour les fermoirs, les corps de bagues, les chaînes ou tout autre support en métal nécessaire. Il orne ses bijoux de pierres précieuses (saphir, rubis, émeraude et diamant) ou fines, semi-précieuses (améthyste, topaze, aigue-marine…).
 
Des bijoux uniques ou standardisés
La deuxième différence entre la bijouterie et la joaillerie, c'est l’unicité. Les bijoux proposés par l’artisan bijoutier peuvent être reproduits assez facilement et en nombre, comme des gourmettes par exemple. Alors que le joaillier propose des pièces uniques personnalisées puisque par définition, chaque pierre précieuse est naturelle, taillée sur mesure, et donc unique. C’est bien ce professionnel de la joaillerie qu’il faut contacter pour votre projet de création de bijou sur mesure. Grâce à sa connaissance des pierres précieuses, à son travail minutieux et à son esprit créatif, il crée de véritables joyaux qui reflètent vos goûts et votre personnalité : un bijou que vous serez le seul à détenir.
 
Joaillier ou bijoutier ?
En résumé, le métier de bijoutier et celui de joaillier sont des métiers assez proches. On pourrait faire un parallèle avec le secteur de la mode où la bijouterie s'apparenterait au prêt-à-porter, et la joaillerie et la haute joaillerie à la haute couture. À formation et diplôme équivalents, il faut trouver un professionnel expérimenté. Celui qui sublimera votre beauté grâce à ses créations originales personnalisées. 
 
Vous savez maintenant que le bijoutier et le joaillier ne travaillent pas les mêmes matières premières et que la créativité est un critère important pour obtenir un bijou unique. Vous avez désormais toutes les clés en main pour faire le bon choix.

N’hésitez pas à nous parler de votre projet de création, de transformation de bijou ancien ou de réparation de bijoux.

Comme le viaduc Garabit

Une bague raffinée et précieuse inspirée par le fameux viaduc Garabit. 
 
Le connaissez-vous ?

GARABIT, UNE SUPERBE VALLÉE HABITÉE PAR UN GÉANT DE FER
Plus de 130 ans après sa construction, le viaduc de Garabit suscite l’admiration de tous. A ses pieds, la Truyère a creusé son lit dans une somptueuse vallée aux multiples facettes.
 
Viaduc de Garabit et Gorges de la Truyère sont étroitement liés. L’ouvrage de Gustave Eiffel ne serait pas là, si la rivière n’avait sculpté des gorges profondes infranchissables. Dans les années 1870, l’extension de la ligne de chemin de fer s’envisage vers le Sud, pour relier Paris à Béziers. Il aura fallu l’ingéniosité de Léon Boyer et Gustave Eiffel pour imaginer et réaliser le viaduc de Garabit réunissant les deux rives de la rivière.
Quatre années de travaux pour dévoiler un majestueux viaduc de 564 mètres de long et 122 mètres de haut.
 
Un chef d’œuvre improbable. Inscrit en 1965, il patientera jusqu’en 2017 pour être classé Monument Historique. Un nouveau défi se présente à lui, celui de prétendre à un classement au patrimoine mondial. Depuis fin 2017, une procédure de candidature au patrimoine mondial réunit 6 viaducs métalliques à grande arche en Allemagne, en Italie, au Portugal et en France. Le viaduc de Garabit et le viaduc du Viaur représentent la partie française. 90

La kunzite

 
Découverte en Californie en 1902, la kunzite doit son nom au premier gemmologue l’ayant identifiée, George Frederick Kunz. Dans le monde des pierres gemmes, Kunz est un personnage légendaire, ayant contracté le « virus des pierres gemmes » très jeune.
 
Autodidacte, tirant son savoir autant des livres que de ses recherches sur le terrain, il avait rassemblé une collection de 4000 spécimens minéraux alors qu’il était encore adolescent ! Ses connaissances lui valurent rapidement une position d’« expert en pierres gemmes » dans la célèbre maison de joaillerie Tiffany & Co., dont il devint le vice-président à l’âge de 23 ans.
 
Dans les premiers temps, la kunzite était également vendue sous l’appellation d’« iris californien ». Néanmoins, c’est « kunzite » qui est aujourd’hui la désignation courante tandis qu’« iris californien » est tombé dans l’oubli.
 
La kunzite est une variété colorée de spodumène, dont le nom vient du grec spodumenos, signifiant « en cendres », en référence à sa couleur gris clair. Les différentes teintes de ce minéral sont dues à la présence de fer (responsable des tons jaune et vert), de chrome (responsable des tons vert modéré à profond) et de manganèse (responsable des tons rose à violet).
 
La kunzite est extraite principalement en Afghanistan, au Brésil, à Madagascar et au Pakistan ; toutefois, il arrive que quelques spécimens de qualité de cette pierre gemme viennent des gisements de Californie, où elle a été vue pour la première fois.
 
Comme la kunzite est une pierre qui a été découverte au 20ème siècle, aucun mythe particulier ne lui est attaché. Par contre, il n’en est pas ainsi de sa couleur. La kunzite est une pierre gemme féminine par excellence ; de tous temps, la couleur rose a été considérée comme étant la plus romantique des couleurs, et elle est généralement associée à l’amour et aux « histoires de cœur ».

La psychologie des couleurs lui attribue par ailleurs des qualités apaisantes. Dans l’ésotérisme, on associe parfois la kunzite avec le chakra du cœur, qui est le quatrième point d’énergie du corps et lui-même en connexion avec des sentiments tels que l’amour, la compassion, la tolérance et la bonté.
 
5. CARACTÉRISTIQUES DE LA KUNZITE
 
Le principal critère permettant de déterminer la valeur de la kunzite, c’est la brillance de sa couleur ; les nuances les plus sombres sont celles valant le plus cher. Les gemmologues désignent les couleurs de la kunzite par les termes de rose, bleu-violet, violet, violet-rouge, rouge pourpre ou rouge-violet.
 
Les cristaux de kunzite arborent assez peu d’inclusions, ce qui fait que ce minéral est habituellement pur à l’œil (signifiant que lorsque la pierre est examinée à une distance de 15 cm à l’œil nu, aucune inclusion n’est visible). C’est uniquement sous le grossissement que les inclusions deviennent visibles.
 
Une caractéristique intéressante de la kunzite, c’est sa « phosphorescence », c’est-à-dire la capacité à briller sous un faible éclairage après l’exposition aux rayons ultraviolets du soleil. La kunzite présente également un fort pléochroïsme : ses couleurs et leur intensité changent selon l’angle d’observation
 
Certaines kunzites peuvent faner à la lumière ; il vaut donc mieux éviter toute exposition prolongée à une lumière intense.
 
VARIÉTÉS DE KUNZITE
 
La Kunzite possède de délicats tons de rose tirants sur le parme. La kunzite de Patroke impressionne avec une couleur lilas vive et profonde , et provient de la mine Patroke à Kunar Valley, en Afghanistan. La kunzite champagne du Brésil, dont le nom décrit le mariage de couleur entre le rose layette et le jaune épis-de-maïs. La kunzite menthe brille de délicats tons de vert. Parmi les différentes variétés de kunzite, on note la kunzite blanche qui présente une couleur entrre le blanc et le rose très très pale.
 

Investir dans l'or

Pourquoi investir dans l’or est une bonne idée de diversification ? i
À l’heure où l’inflation pèse terriblement sur la rentabilité de nombreux placements, la question de la diversification des placements est particulièrement délicate. Parmi les valeurs refuges échappant à la conjoncture actuelle, l’or s’impose comme une bonne idée pour diversifier vos investissements.
 
L'or, un investissement pour contrer l'inflation
 
L'inflation galopante a réduit à peau de chagrin le rendement des produits financiers classiques comme les assurances-vie en fonds euros. Pour diversifier leurs investissements, de plus en plus d'épargnants se tournent vers les métaux précieux. Investir dans l'or et l'argent physique a toujours été une solution de choix dans les périodes inflationnistes. Dès le second semestre 2021, le cours des métaux précieux est sorti de sa torpeur. 
 
Pourquoi l'or et l'argent physique sont des valeurs sûres
En investissant dans les métaux précieux, vous placez votre argent dans des produits tangibles. Ces deux métaux résistent au temps et pourront être conservés de nombreuses années. En période de crise, l'or atteint des sommets. Bien sûr, le rendement d'un investissement n'est jamais certain. Toutefois, la fiabilité de l'or dans les moments les plus délicats de l'histoire financière a déjà pu se vérifier. Le choc pétrolier de 1979, durant la crise financière de 2008 ou pendant la pandémie, en sont les exemples les plus récents. L'or est, de toute façon, un investissement sur le long terme, un moyen de placer son argent dans les périodes d'incertitudes comme celle traversée en ce moment. Il s'agit d'un actif universel dont la valeur fluctue, mais permet toujours de vous mettre à l'abri de l'inflation. Grâce à sa corrélation négative avec d'autres placements, l'or permet d'équilibrer ses investissements en temps de crise.
 
Comment investir dans l'or ?
Il existe plusieurs manières de placer son argent dans les métaux spéciaux. Vous pouvez, par exemple, investir dans des produits financiers, comme les ETF, ou dans des placements mutualisés. Toutefois, vous ne détiendrez pas réellement l'or et rien ne vous permettra de vous assurer de son existence. Seuls les lingots et pièces constituent des placements physiques. 
 
La diversification des investissements en période d'inflation est un véritable casse-tête. Valeurs sécurisantes, l'or et l'argent physique s'imposent en ce moment comme des placements de choix pour continuer à faire fructifier votre épargne. 

Le serti

Le sertissage en joaillerie est une technique particulièrement délicate, parfois même un art pour certains modèles, consistant à fixer la ou les gemmes sur le métal de façon durable. Il va aussi participer au design de la bague, influençant son style comme l’éclat des joyaux qui la composent.

Les principaux types de sertissages
 
Le serti griffes
C’est la méthode la plus utilisée en joaillerie, en particulier pour les solitaires et les bagues de fiançailles. Elle consiste à enfermer la ou les pierres entre plusieurs tiges métalliques appelées « griffes ». Pour cela, le sertisseur vient rabattre chaque tige (« griffe ») sur la gemme. Il peut y avoir entre 2 et 8 griffes mais on en compte généralement 4. Les extrémités visibles peuvent avoir différentes tailles selon le modèle.
 
C’est un serti particulièrement solide qui permet de mettre en valeur la pierre centrale. Il est par contre plus sensible à l’usure et aux accros car celle-ci n’est pas complètement entourée.
 
Le serti clos
Cette méthode ancienne et très robuste consiste à enserrer la pierre avec une feuille de métal. Celle-ci est rabattue tout autour de la pierre, créant un effet de soudure entre les deux éléments. Le joyau est ainsi logé profondément et protégé, notamment sa partie inférieure. Ce type de serti résiste particulièrement bien au temps. Cependant, il peut avoir tendance à « étouffer » la pierre et ce n’est pas une technique qui va avec les brillants de trop petite taille.
 
Le serti grains ou pavé
Aussi connue sous le terme de « pavage », cette technique est généralement utilisée pour les pierres de moindre diamètre et de taille identique. On la retrouve souvent sur les bagues avec de nombreuses petites gemmes. Celles-ci sont maintenues ensemble par de fines griffes métalliques (« grains ») que le sertisseur vient rabattre dessus. Elles sont ainsi parfaitement maintenues et offrent au bijou un rendu plat et harmonieux. Le serti pavé offre un rendu particulièrement lumineux et brillant.
 
Le serti rail
Très souvent utilisé pour les alliances, il consiste à glisser les pierres entre deux rails parallèles métalliques. Le métal est ensuite rabattu pour enserrer et donc fixer les pierres sans créer d’espace entre elles. Ce type de sertissage est assez solide mais les pierres peuvent parfois se dessertir.
 
Le serti barrettes
Proche du serti rail, cette technique consiste à placer les pierres les unes à côté des autres en les séparant par de fines barres de métal (« barrettes ») pour les maintenir dans leur emplacement. Chaque côté des gemmes est exposé à la lumière, offrant ainsi un maximum d’éclat au bijou. Il permet notamment de sertir une bague en faisant un tour complet ou un demi-tour.

Nos diamants PINK BROWNISH

En savoir plus sur les diamants naturels colorés
 
Les diamants naturels fantaisie (“natural fancy diamonds”) sont très exclusifs et rares, encore plus rares que les diamants incolores. Un vrai diamant de couleur naturelle est un don de la nature et peut être trouvé dans une variété de couleurs, du rose au jaune, au marron en passant par le rouge. Les diamants colorés ne se trouvent que dans des zones très limitées.
 
Seulement un diamant sur 10 000 a une couleur naturelle et est par conséquent appelé un diamant de couleur fantaisie (“fancy coloured diamond”). Les diamants de couleur fantaisie sont achetés presque exclusivement pour l'intensité et la répartition de la couleur du diamant. Des critères pris en compte lors de l'achat d'un diamant blanc ou incolore, comme les proportions et la qualité de la taille, sont moins importants lors de l'achat d'un diamant de couleur fantaisie.
 
Couleur
 
La cause de la couleur dans les diamants colorés varie d'une couleur à l’autre. Par exemple, les diamants jaunes doivent leur jaune teint gai à la présence d'azote. Les diamants bleus, d'autre part, contiennent du bore, ce qui provoque une coloration bleue. La cause de la couleur remarquable des diamants roses et rouges est inconnue pour certains, bien que certaines spéculations indiquent que ce sont des variations du résultat de fractures dans le réseau cristallin. Plus la couleur est rare, plus le spectacle sera intense et la valeur élevée. 
 
Intensité
 
L'intensité de la couleur, à savoir la profondeur ou la richesse de la couleur, est le paramètre le plus important lors de l'achat d'un diamant de couleur fantaisie. Plus la couleur est intense, plus rare et plus précieux sera le diamant.

Voici des exemples remarquable de diamants fancy color pink brownish.
 

La CHEVALIÈRE

La chevalière est une bague à large plateau (qui est généralement en or 18k) sur lequel sont gravées des initiales ou des armoiries. Également appelée anneau sigillaire (du latin « sigillum », sceau), la chevalière est un des rares bijoux à avoir eu une fonction utilitaire. C’est aussi un symbole identitaire et social dont l’usage a évolué.
 
HISTOIRE
 
La chevalière remonte à des milliers d’années. Ainsi, on a retrouvé des chevalières dans les tombes des pharaons et autres hauts dignitaires de l’Egypte ancienne. Uniques, elles portaient alors des symboles liés à la nature et aux dieux.
 
Vers le 6e siècle avant JC, la chevalière affichait, chez les Grecs et les Romains notamment, des symboles de pouvoir. Au Moyen-Age, femmes et hommes en portaient. Elle permettait de « signer » d’un sceau de cire un document officiel. Elle marquait alors l’autorité de celui qui la portait.
 
Avec l’alphabétisation de la société, la chevalière a peu à peu perdu de son utilité. Elle a alors adopté une image symbolique et identitaire. Après être tombée en désuétude au cours du XVIIe siècle, elle revient à la mode à la fin de ce même siècle. C’est alors que les nouveaux nobles ont leurs propres cachets et les plus fortunés, le blason de leur famille. Ces chevalières héraldiques (avec blason) ont encore cours aujourd’hui même si elles peuvent également n’être qu’esthétiques.
 
À quel doigt porter sa chevalière ?
 
Portée aussi bien par les femmes que par les hommes, la chevalière répond à des codes diffèrent selon le pays, le sexe et l’époque. En Angleterre, la chevalière se porte généralement à l’auriculaire gauche. En France, les règles de la noblesse impliquent que : les femmes et les hommes cadets et benjamins portent leur chevalière à l’auriculaire droit tandis que les aînés la portent à l’annulaire gauche.
 
Notez qu’aujourd’hui, hors noblesse, vous êtes libre de la porter au doigt de votre choix !
 
La qualité dans tout ça ?
 
Une belle chevalière sera de préférence en or 18k (750 millièmes) pour privilégier la longévité du bijou. Il faut savoir que sa forme et le fait qu’elle soit portée au quotidien favorise les chocs ou les frottements et donc l’usure générale de la bague. Pour cette raison, on optera également pour une tête pleine (le plateau) qui rendra le bijou plus lourd mais vous permettra de le conserver des décennies. D’une manière générale, le poids en or est un bon indicateur de qualité !
 
Côté blason, celui-ci est fait à la main de manière traditionnelle.
 
Depuis peu, la chevalière se renouvelle avec par exemple des formes plus originales ou l’utilisation de pierres précieuses / fines pour son ornement. L’émail est également revenu à la mode pour donner un rendu très coloré au bijou ! Alors si vous aimez son volume, n’hésitez plus ; chacun trouvera à coup sûr la chevalière qui lui ressemble.

l'émeraude

Pour cette pierre de couleur, l’une des « 4 pierres précieuses », son appellation s’explique d’abord d’un point de vue étymologique. L’émeraude vient du mot « Esmeraude » provenant du grec « Smaragdos » dont la signification est « pierre précieuse verte ». Elle fait partie de la grande famille des béryls dont elle est la gemme la plus noble.

COMMENT LA RECONNAÎTRE ?
Dans le monde des pierres, ce sont vraiment les événements de la Nature qui produisent ces magnifiques nuances de beauté. L’émeraude est verte, mais déploie une large gamme de teintes. Les nuances de verts dépendent des gisements, de la provenance de la pierre. L’émeraude peut s’exprimer à travers un vert très clair aux reflets jaunes et aller jusqu’à des verts bleus, ou même encore des verts très foncés (presque noirs parfois).
 
Comme chaque pierre de couleur est unique, le jugement de la qualité du vert est subjectif : vert jaune ou plutôt vert bleu… Par exemple, aux Etats-Unis, on apprécie les émeraudes vertes bleutées plus que tout. Mais pour quelle raison l’émeraude est-elle de cette couleur ? C’est dû à des circonstances géologiques exceptionnelles. C’est la rencontre du chrome (élément lourd qui se trouve en profondeur) et/ou du vanadium, avec le bérylium, qui, lui, le plus souvent est à la surface de la terre. C’est ce qui provoque ce joli vert.
 
SA SYMBOLIQUE :
L’émeraude est symbole de renaissance, de fertilité, d’amour et de sagesse.
L’émeraude est la pierre de naissance des personnes natives du mois de mai. Elle symbolise également les 40 ans de mariage.
 
En lithothérapie, puissamment liée à la Nature, et aux énergies de cette dernière, elle possède un fort pouvoir de régénération et de cohésion avec l’ensemble de votre environnement. Elle constitue ainsi l’une des meilleures pierres d’équilibrage des énergies, en général. Par exemple, les Aztèques la nommaient « quetzalitzli » et l’associaient donc à l’oiseau quetzal aux longues plumes vertes, symbole du renouveau printanier.
 
SA PROVENANCE :
Tout amateur de belles émeraudes se penchera sur la Colombie qui détient des mines historiques comme celles de Chivor, Coscuez et Muzo (productrices des plus belles émeraudes du globe). Les émeraudes peuvent provenir également du Brésil et de Zambie.
 
Il y a également des gisements au Pakistan, en Afghanistan, en Inde et en Russie.
En 2016 des nouveaux gisements d’émeraudes de belle qualité ont été découverts dans le sud de l’Ethiopie.
 
L’ÉMERAUDE MONTÉE EN BIJOU :
Cette gemme peut être taillée sous forme de cabochon ou facettée. La pierre a donné aussi son nom à une forme de taille en joaillerie (même si dans ce cas la taille s’adapte au diamant ou autre gemme).
 
Les tailles émeraudes désignent les pierres de taille rectangulaire à pans coupés. Cette taille est avec l’ovale, la taille la plus courante pour la pierre du même nom. 

Le rubis - Une pierre rare

Le rubis - Une pierre rare

 

C’est en Birmanie dans la célèbre vallée de Mogok que l’on trouve les célèbre rubis « sang de pigeons », la couleur la plus prisée.
 

Le rubis, symbole d'amour depuis toujours bien avant que le diamant lui vole la place enviée de pierre symbolisant le sentiment amoureux, la désignation des pierres rouges par le mot rubis (du latin ruber qui veut dire  rouge) ne date que du XIIIème  siècle.

Cette pierre précieuse est la variété la plus précieuse des espèces minérales de corindon, qui comprend également le saphir.

Cela fait du rubis l'un des gemmes les plus importants du marché de la pierre colorée.

Dans sa forme la plus pure, le corindon minéral est incolore.
 Les éléments de traces qui font partie de la structure cristalline du minéral provoquent des variations de sa couleur. Le chrome est l'oligo-élément qui provoque le rouge du rubis, qui va d'un rouge orangé à un rouge violacé.
 

La force du rouge du rubis dépend de la quantité de chrome présente : plus le chrome est fort, plus la couleur rouge est forte. Le chrome peut également provoquer une fluorescence, ce qui ajoute à l'intensité de la couleur rouge.
 

Les rubis les plus renommés, comme ceux du Myanmar, de l'Himalaya et du nord du Vietnam, se forment généralement en marbre. 

 

Dans d'autres endroits, des rubis peuvent être trouvés dans les roches basaltiques. Les rubis provenant de ces sources peuvent avoir une teneur en fer plus élevée, ce qui peut rendre les rubis plus foncés et moins colorés.


Les premières cultures présentaient des rubis pour leur similitude avec la rougeur du sang qui coulait dans leurs veines et pensaient que les rubis tenaient le pouvoir de la vie.

Le Rubis est l'une des pierres de couleur les plus importantes.

 

Le rubis a accumulé une foule de légendes au cours des siècles.

 

Le rubis a conservé son importance avec la naissance du monde occidental et est devenu l'un des joyaux les plus recherchés de la royauté européenne et des classes supérieures.
 De nombreux Européens médiévaux portaient des rubis pour garantir la santé, la richesse, la sagesse et le succès amoureux.

Le désir de rubis est aussi grand aujourd'hui qu'il l'a toujours été.


 

Les prix par carat des rubis de qualité supérieure ont augmenté de façon constante.

 

Le prix par carat du rubis peut également augmenter considérablement à mesure que la taille augmente, en particulier pour des pierres de meilleure qualité.

La couleur est le facteur le plus important qui affecte la valeur d'un rubis. 
Le plus beau rubis a une couleur rouge pure.


 

La couleur ne doit pas être trop sombre ni trop légère pour être considérée comme la meilleure qualité.


 

La Cut du rubis

 

Plusieurs facteurs affectent la coupe et la proportion de rubis sur le marché. La forme la plus commune est une forme hexagonale tabulaire plate, mais des cristaux de rubis provenant de certaines sources peuvent être allongés.

Pour s'adapter à ces formes de cristal, les formes les plus courantes de rubis façonnés sont des ovales et des coussins, avec des couronnes brillantes de facettes en forme de cerf-volant et triangulaires, et des pavillons découpés avec des rangées concentriques de facettes rectangulaires ou carrées.

Des rubis ronds, triangulaires, émeraudes, poires et marquises sont également disponibles.
 Mais ces formes sont rares dans les plus grandes tailles et les qualités supérieures.

 

Des rubis de qualité supérieure sur un carat sont très rares, mais des rubis de qualité commerciale sont généralement disponibles dans une large gamme de tailles.

Le prix des beaux rubis peut dépasser de loin celui des diamants.

Rainbow de Vendôme

La collection "Rainbow" de Ligne Vendôme est très audacieuse, elle sera parfaite si vous aimez les bijoux sophistiqués, raffinés et élégants.

Elle est particulièrement appréciée pour ses couleurs arc en ciel de Saphirs. Ces splendides Saphirs sont réhaussés par les Diamants qui les entourent. Osez briller avec ses magnifiques bijoux.

DIAMANT : naturel ou synthétique

Le DIAMANT : naturel ou synthétique ?

Les diamants de laboratoire attirent beaucoup d'attention car certains prétendent qu'ils sont identiques aux diamants naturels et seraient des diamants éthiques car respectueux de l'environnement. Mais quatre différences essentielles sont à connaître pour distinguer le diamant naturel du diamant synthétique. 
 
Leur HISTOIRE 
Les diamants naturels ont été créé il y a des milliards d’années sous une pression énorme à environ 150km au-dessous de la surface de la Terre. Eternels, ils sont un véritable miracle de la nature, symboles de beauté et d’amour durable depuis des siècles. Pour les moments les plus importants de la vie amoureuse (fiançailles, mariage, naissance…), le diamant a toujours été le cadeau idéal pour porter le message d’une histoire rare et unique. En revanche les diamants de synthèse sont produits artificiellement, ils sont certes aujourd’hui à la mode, mais sans la même histoire, le même héritage ou la même valeur émotionnelle que les pierres naturelles. 
 
Leur VALEUR financière
 En raison de leur rareté, les diamants naturels ont une valeur financière importante. Il n’y a peut-être aucune autre ressource sur terre qui conserve sa valeur aussi longtemps. Et cette valeur grimpe sans cesse : la rareté et la demande du diamant naturel augmentent d’année en année, protégeant sa valeur financière sur le long terme. À l’inverse, les diamants de laboratoires ne coûtent que quelques centaines de dollars par carat à fabriquer et ont une valeur financière qui ne peut que diminuer - comme c’est le cas de tout produit industriel pouvant être créé en quantités illimitées. 
 
Leur NATURE 
Même si les diamants créés naturellement par la terre et les synthétiques fabriqués artificiellement par l’homme peuvent paraître identiques à l'œil nu, il existe des différences importantes qui sont facilement détectables avec les équipements de détection. D’une part, les inclusions naturelles se sont formées dans les profondeurs de la terre : elles contiennent souvent des éléments parfaitement conservés, vieux de plusieurs milliards d'années et d'une grande valeur scientifique. D'autre part, le processus de croissance artificielle rapide des diamants synthétiques laisse des traces et des défauts à l'intérieur de la pierre. Ils doivent souvent être traités pour la couleur afin de corriger les distorsions créées au cours du processus de production industrielle.
 
Leur impact sur l'ENVIRONNEMENT 
Les entreprises fabriquant des diamants de laboratoire ont affirmé que leurs pierres étaient écologiques. Cependant, l’impact négatif des diamants de synthèse sur l’environnement est très important. Contrairement aux diamants naturels, qui ont été créés sous une chaleur et une pression naturelles pendant des milliards d'années, la fabrication de diamants synthétiques nécessite l'utilisation de quantités énormes d'énergie sur quelques semaines seulement. Les réacteurs chimiques utilisés pour fabriquer des pierres de plus d'un demi carat brûlent à une température torride de 14 000 degrés Fahrenheit. En comparaison, la surface du soleil n’est que de 10 000 degrés Fahrenheit.
 
 

Du dessin à la réalisation

DU DESSIN À LA RÉALISATION

Quelles sont les étapes de création d’un bijou ?

La conception d’un modèle de bijou nécessite de passer par différentes étapes listées ci-dessous :
Le Dessin

La majorité des bijoux sont tout d’abord dessinés par un créateur selon l’inspiration de ce dernier. Cette conception peut aussi (et de plus en plus) se faire sur ordinateur.

La Maquette de cire

Une fois le dessin achevé, un maquettiste l’interprète en 3 dimensions, c’est-à-dire qu’il le sculpte sur de la cire en respectant les impératifs techniques. A cette étape aussi, l’ordinateur peut créer une vision 3D du bijou qui servira à sa réalisation.

 La Fonte à cire perdue

La cire précédemment réalisée est ensuite confiée à un fondeur. Elle est placée parmi d’autres maquettes de cire sur un arbre de coulée aussi appelé arbre à cire. Ce dernier est alors moulé dans un plâtre spécial dans lequel le fondeur injecte du métal en fusion sous haute pression. La haute température et la pression font fondre la cire qui s’écoule par un trou laissé en bas du moule et le métal remplace la cire pour former le squelette des bijoux.
Il est alors nécessaire de laisser refroidir le moule de plâtre avant de le briser pour récupérer les ébauches de bijoux à l’état brut. Ces derniers, toujours attachés à l’arbre de coulée, sont alors découpés et retravaillés en atelier pour en améliorer les finitions.

Le Moulage

Après la précédente étape, le joaillier obtient une maquette en métal, souvent en argent, qui est à nouveau confiée au fondeur afin que ce dernier procède au moulage définitif. Ce moule, réalisé en caoutchouc, permet de tirer autant de cires que désirées afin d’automatiser la production.

La Fonte

Les tirages de cire de la précédente étape sont alors à nouveau placés sur un arbre de coulée et emplâtrés pour une fonte à cire perdue. En revanche, le métal utilisé est celui désiré pour le bijou final (soit de l’or pour Bäumer Vendôme).

Le tirage obtenu, appelé fonte, est retravaillé en atelier. Les bijoux sont découpés de l’arbre, lissés et massés pour en retirer les imperfections. De plus, en ce qui concerne les bagues et dans le cas où le tour de doigt commandé ne soit pas celui du tirage, il faut le modifier.

Le Polissage

Les bijoux sont alors polis pour finir de les lisser et de les rendre brillants.

Le Poinçonnage

Tous les bijoux de plus de 3 grammes doivent être poinçonnés, c’est-à-dire qu’ils doivent recevoir deux poinçons : celui du Maître (à savoir de l’atelier) et celui d’État (qui garantit le titrage des métaux, soit 375 pour l’or 9K et 750 pour l’or 18K).

Deuxième vie des bijoux

Au fil du temps, il se peut que vous vous lassiez de certains de vos bijoux ou des bijoux dont vous avez hérité. Lorsque ce moment arrive, vous les mettez dans une boîte ou dans un coffret.  Pourtant, il existe certaines idées que vous pouvez envisager pour leur donner une deuxième vie.

REVENDRE SES BIJOUX EN OR
Le fait de vendre son or permet de bénéficier de nombreux avantages comme récupérer une certaine somme et acheter par exemple des nouveaux bijoux tendances.

Avant de revendre vos bijoux en or, vous devez connaître leur valeur. Pour cela, vous pouvez vous rapprocher des professionnels dans ce domaine.

RESTAURER SES VIEUX BIJOUX
Vous ne souhaitez plus porter un bijou à cause de son état ? Le ranger ne constitue pas une bonne idée, car il se détériorera plus avec le temps. Confiez la restauration de vos bijoux abîmés à des professionnels.

PERSONNALISER SES BIJOUX ANCIENS
Certains bijoux anciens ont de la valeur sentimentale et vous ne voulez pas vous en séparer même s'ils sont usés. La restauration et la personnalisation peuvent être une solution. Après leur nettoyage, vous pouvez y ajouter une inscription personnelle ou une gravure.

Concernant cette dernière, vous pouvez changer certains éléments trop détériorés. Si vous n'avez pas d'idée sur le moment, adressez-vous à un bijoutier. Un professionnel expérimenté dispose du savoir-faire nécessaire pour personnaliser votre bien. Il saura vous conseiller sur les meilleurs moyens de mettre en valeur vos parures.

TRANSFORMER SES VIEUX BIJOUX
Transformer un bijou ancien constitue également une bonne alternative. Il existe une multitude de possibilités en fonction du matériau, du type et du poids de la parure. Par exemple, vous pouvez transformer un collier en une boucle d'oreille ou en une bague.

Si vous le souhaitez, vous pouvez ajouter quelques grammes d'or ou d'argent pour avoir un bijou imposant. À titre d'exemple, un sautoir peut être transformé en un bracelet. Peu importe votre choix, cette opération doit être réalisée par un professionnel pour obtenir une excellente finition.

La perle de Tahiti

LA PERLE de TAHITI

La perle de Tahiti est une perle cultivée dans l’archipel de la Polynésie française, à Tahiti précisément.

Cette perle est une des perles les plus réputées au monde car elle possède une qualité assez rare et une régularité hors du commun.

Née au cœur de la Pinctada Margaritifera, une huître perlière renommée, la perle de culture de Tahiti se décline en une variété de teintes et de formes différentes. Grâce à un lustre de premier choix, la perle de Tahiti fait partie des plus beaux joyaux au monde.

Tout d’abord, une perle de culture nait dans une huitre lorsqu’un nucléus de nacre est introduit par incision dans une perle.

Ensuite la perle se développera par l’accumulation d’une couche de nacre autour de la greffe. Cette couche de nacre est secrétée par l’huître qui souhaite se protéger de l’élément intrusif.

Finalement, après plusieurs mois d’attente la perle est enfin retirée de l’huitre pour être traitée et nettoyée. Il est important de noter que les huitres elles-mêmes sont sélectionnées après plusieurs mois de croissance avant de recevoir une greffe. Les caractéristiques de l’huitre sont donc très importantes dans la qualité et la taille de la perle.

Ensuite une fois que la perle a été récupérée, elle va être nettoyée pendant plusieurs heures dans un tambour rotatif avec comme lustrant de copeaux de noix. Cette opération est très longue et très complexe car l’opérateur de nettoyage doit faire tourner le tambour assez vite pour que les copeaux de noix lustrent suffisamment la nacre sans aller trop vite et abîmer la nacre dans sa forme.

Il est très important de souligner que les perles de Tahiti ne subissent aucun autre traitement à la différence d’autres perles. C’est-à-dire qu’une fois qu’une perle de Tahiti ait été nettoyée selon le processus décrit, elle est immédiatement estimée puis mise à la vente ou utilisée pour des bijoux.

Ainsi les perles de Tahiti sont réellement naturelles. Le lustre de la nacre est obtenu par un seul lavage naturel par des copeaux de noix. Les perles de Tahiti sont donc exceptionnelles car elles sont incontestablement les plus belles perles de culture mais ne sont obtenues que par un processus naturel et sans produit chimique.

La Bague trilogie

La bague Trilogie - les origines

La bague trilogie est un des grands classiques de la joaillerie. Elle se reconnait au fait qu’elle compte trois pierres précieuses, serties d’or blanc, d’or jaune, de platine… Les pierres peuvent être montées sur griffes ou enchâssées entre des anneaux. Elles affichent des tailles identiques, pour un effet « rivière » des plus surprenants. Ou alors, elles jouent sur les différences, la pierre centrale étant plus grosse que celles qui l’encadrent.

La bague trilogie est très prisée par les amoureux pour célébrer des fiançailles ou un mariage. Ce bijou a su aussi se réinventer et offre désormais des designs et des matériaux qui se prêtent à de nombreuses occasions.

Signification :

Le chiffre trois se prête à de nombreuses interprétations et la symbolique du bijou est par conséquent très forte, ce qui explique en partie son succès intemporel.

Les trois pierres du bijou représentent ainsi le passé, le présent et le futur. Elles sont aussi prises comme symboles de l’homme, de la terre et du ciel ; de la naissance, de la vie et de la mort ; de la sagesse, de la force et de la beauté ; du corps, de l’âme et de l’esprit…

C’est d’ailleurs pourquoi ce bijou est souvent choisi comme bague de fiançailles ou comme alliance de mariage.

Les couleurs du diamant

DIAMANTS FANCY COLOORS

Nous trouvons sur le marché aujourd'hui des diamants colorés. Les couleurs de diamants les plus courantes

sont le brun et le jaune. Les diamants les plus recherchés sont les diamants couleur champagne, couleur cognac

ou les diamants de couleur jaune jonquille.

Les diamants orange, verts, bleus, roses et rouges sont les plus rares et présentent une cotation élevée.

Les diamants d’une couleur intense et lumineuse sont d’une grande rareté.

Faint, Very Light, Light, Fancy Light, Fancy, Fancy Intense, Fancy Vivid, Fancy Deep
 
Le classement des couleurs s’établit selon trois critères :
La teinte, la saturation et la tonalité.
 
La Teinte correspond aux couleurs primaires (jaune, bleu et rouge) et aux couleurs complémentaires (vert, violet, orange, etc.) ou mélangées (le bordeaux, le vert bleuté etc.).
 
La tonalité de la couleur est classée et numérotée de 2 à 8 s’étalant d’une couleur très claire à très foncée. La classification 1 correspond au transparent soit le blanc et, la classification 10, au noir.
 
La saturation de la couleur est graduée de 1 à 6 et correspond à l'intensité de la couleur la plus faible à la plus concentrée.
 
Lorsqu’une pierre à subit une modification artificielle de sa couleur, le certificat d’expertise stipule systématiquement « color enhanced » dans ses commentaires ; c’est souvent un achat vivement déconseillé. Il faut surtout choisir une pierre pour sa couleur, quitte à faire des concessions sur la pureté ou sur son poids !
 
La beauté d’une pierre et particulièrement d’un diamant, au delà de la pureté de la pierre, dépend du compromis déterminé par le lapidaire entre la perte due au taillage du diamant brut et le respect des proportions dites idéales.
 
Ainsi, suivant l’option choisie, un diamant brut peut concéder 70% de son poids lors de sa taille, parfois plus. Néanmoins, la taille souhaitée avant le taillage dite » taille idéale » n’est pas toujours obtenue et un diamant peut être qualifié de « très bonne taille » plutôt que « Excellent » si une petite erreur a été commise pendant l’intervention du tailleur. D’autres paramètres comme la symétrie et le polissage sont tout aussi importants dans l'achèvement du taillage de la pierre et déterminants pour son éclat pour faire véritablement le bon choix…
Ainsi, l’on parle de bon façonnage lorsqu’un diamant, une fois taillé et poli, affiche des proportions idéales qui favorisent
le feu et la brillance. Valeur d’expertise du diamant (Cut) : Excellent (excellente) ; very good (très bonne) ; Good (bonne)
; Fair (assez bonne) ; Poor (mauvaise) .
 
Identique à la certification d'un diamant blanc, un certificat émanant d’un laboratoire indépendant est délivré
pour l'identification et la certification du diamant de couleur. Cependant, dans la majorité des cas, les diamants
de couleurs sont toujours  accompagnés de deux certificats délivrés par deux laboratoires indépendants et reconnus.

Puretés de l'or

QU'EST-CE QUI EST DE L'OR OU PAS alias QU'ACHETEZ-VOUS VRAIMENT...

L'or 750 ou 18k

Depuis Napoléon 1er, l'or légal en France est le 18k, c'est-à-dire que pour 1000 parties de métal, 750 sont en or pur.

C'est l'or de meilleure qualité pour sa richesse et pour sa robustesse ; il se fond et se recycle à l'infini.

L'or 585 ou 14k

Peu utilisé en France, il est plutôt présent dans les pays anglo-saxons.

L'or 375 ou 9k

À l'origine, c'était interdit de l'appeler or, préférant le terme "alliage d'or". Il existe toujours dans les bijoux à bas prix. L'inconvénient est qu'il est difficilement recyclable et seulement par traitement chimique, on ne peut le refondre tel quel pour refaire un bijou.

On peut facilement déduire que l'or 18k, bien que plus cher au départ, garde indéfiniment sa valeur au cours des générations et reste le seul or patrimonial sous forme de bijoux.

La Prasiolite ou quartz vert

La Prasiolite ou quartz vert

La Prasiolite est une pierre fine (anciennement pierre semi-précieuse) connue également sous le nom de prase ou quartz vert qui possède une couleur vert olive.

Le mot Prasiolite viendrait du grec « lithos » qui signifie « pierre » et « prason » qui veut dire « poireau » pour la tonalité de son vert. La prasiolite est également appelée quartz prase ou quartz vert, améthyste verte ou encore cristal de roche vert.

Déjà connu dans l’antiquité, le quartz vert était très apprécié pour ses qualités ornementales. Plus récemment, il a connu un regain de popularité à l’époque Art Déco où il a beaucoup été utilisé dans la décoration et dans les bijoux.
On lui prête des qualités de porte-bonheur.

La Prasiolite possède un système cristallin trigonal, une cassure conchoïdale et un clivage très indistinct voire inexistant. Son habitus est un prisme hexagonal.
Translucide à semi-opaque, cette pierre fine possède un éclat vitreux à cireux.


Les variétés de Prasiolite

La prasiolite est une variété de quartz monocristallin. Il est relativement rare de trouver cette pierre fine déjà verte à l’état naturel. Le plus souvent, il s’agit de quartz fumé ou jaune qui a été traité par chauffage ou qui a été irradié aux rayons gamma pour parvenir à cette coloration verte. Parfois la pierre a obtenu cette couleur en étant chauffée naturellement, grâce à la chaleur d’un volcan par exemple.
Il peut également s’agir d’une améthyste dont la couleur verte a été obtenue par chauffage. Dans ce cas, il s’agit d’une variété spécifique d’améthyste que l’on trouve au Brésil, les autres améthystes devenant habituellement jaunes après un traitement thermique (citrine). C’est pourquoi l’appellation d’améthyste verte lui est donnée même si le terme est controversé.
On retrouve également la prasiolite sous l’appellation de quartz prase ou de vert marine.

La prasiolite présente une palette de couleurs allant du vert tendre parfois très clair au vert olive tirant sur le jaune, voire le doré. En présence d’une teinte vive dans les tonalités vert menthe ou tirant sur le bleu, il ne s’agit plus de quartz chauffé mais certainement d’une pierre synthétique.

La prasiolite peut parfois être confondue avec le péridot, la verdelite ou le démantoïde qui présentent également des tonalités de vert.

Où trouver la pierre Prasiolite ?

Si la prasiolite naturellement verte est très rare, les principaux gisements dont elle est extraite se trouvent aux Etats Unis et Canada, en Namibie, en Pologne.
Les gisements de quartz prase monocristallins sont présents dans le monde entier  essentiellement au Brésil, en Uruguay, en Zambie et au Zimbabwe.
Le principal pays producteur d'améthystes destinés au changement de couleur après traitement thermique est le Brésil.

Faciles à entretenir, les quartz peuvent être nettoyés très simplement à l’aide d’un peu d’eau légèrement savonneuse, nécessitant ensuite un rinçage à l’eau.
La prasiolite possède une mauvaise résistance à la chaleur. Mieux vaut donc éviter de la soumettre à une source de chaleur trop intense. Résistante, elle supporte le contact avec les produits ménagers.

Si la prasiolite naturelle est une pierre fine très rare, la prasiolite obtenue par traitement thermique de quartz ou améthyste est très utilisée et appréciée des joaillers.
Le quartz vert possède une bonne dureté, évalué à 7 sur l’échelle de Mohs et une bonne résistance aux chocs. Son absence de clivage permet de l’utiliser très facilement en joaillerie.
La prasiolite peut être taillée selon toutes les techniques à facettes qui mettront en valeur son éclat.
Elle est souvent utilisée sertie dans des bagues et des pendentifs qui font ressortir sa couleur mais des tailles plus originales peuvent également lui convenir pour un effet plus moderne.
Quartz vert comme améthyste verte se marient avec tous les types d’or mais aussi avec l’argent pour des bijoux harmonieux à prix accessibles.

Choisir un diamant

Les 4C du diamant
 
Le diamant est la pierre précieuse la plus connue de par sa beauté et sa valeur.
Sa splendeur réside dans son indice de réfraction de la lumière et dans son pouvoir dispersif, lui permettant de réfléchir les rayons de lumière et de les disperser sous forme d’arc-en-ciel.
 
Le choix d’un diamant s’avère toujours une étape compliquée : il faut inspecter la façon  dont il a été taillé, sa couleur plutôt blanche ou plutôt jaune, la présence d’éventuelles inclusions ; ces éléments permettant de définir sa qualité.
 
La qualité d’un diamant et son poids – nombre de carats – sont les deux éléments qui permettent de définir son prix, ce qui explique qu’une pierre plus petite qu’une autre puisse être plus chère.
 
Les critères définissant le prix d’un diamant, le Carat ainsi que ses critères qualitatifs : Taille, Couleur, Pureté, sont appelés les 4C – Carat, Cut, Color, Clarity.
 
 
 
CARAT
Le poids du diamant
Le poids des pierres s’exprime en carat. Cette unité de mesure conservée depuis l’antiquité provient d’Inde ou l’on utilisait des graines de caroubier pour son poids constant comme étalon pour peser les pierres précieuses. 1 carat équivaut à 0,20 gramme ou  à 100 points. Ainsi un diamant de 0,50 carat pèse 0,10 gramme ou équivaut à 50 points. Le diamètre et le prix d’un diamant sont directement liés à son poids en carat, mais pas de façon proportionnelle. Les diamants de grandes dimensions sont rares expliquant leur valeur élevée. Sa valeur est exponentielle, ainsi plus un diamant est gros, plus son prix par carat sera important.
Diamètre et caratages du diamant :

CUT
 
La taille du diamant :
la taille est l’art qui révèle la beauté du diamant.
C’est le seul des quatre critères à dépendre uniquement du savoir-faire d’un homme : le diamantaire. Une taille de qualité exige des proportions et une symétrie parfaites pour permettre le trajet idéal de la lumière à travers la pierre.
De cette exigence dépend la brillance de votre diamant, car un diamant même blanc et pur sera terne s’il est mal taillé.

COLOUR
 
La couleur du diamant :
la couleur des diamants les divise en deux catégories : les diamants blancs et les diamants de couleur, ainsi appelés les fancy colours.
Afin de classifier les diamants blancs, une échelle de mesure a été mise en place par le Gemological Institut of America (GIA), allant de D comme diamant parfaitement incolore à Z dont la couleur tire sur le jaune.

CLARITY
 
La pureté du diamant :
la plupart des diamants contiennent des particularités de cristallisation.
On évalue la pureté d’un diamant en observant à la loupe, grossissant 10 fois, la présence plus ou moins importante de ces empreintes naturelles.
Tant qu’elles n’altèrent pas le passage de la lumière, elles ne nuisent en aucun cas à la brillance de la pierre.

Est il interressant d’investir dans le diamant ?
 
A la vue de l’évolution des prix par carat, la réponse est OUI ! A condition de savoir faire la différence entre le diamant « commercial » et le diamant d’investissement (notre maison est là pour vous renseigner à ce propos), compte tenu du délai d’absorption de la TVA ( 20%), il s’agit d’un investissement rentable à partir de 4/5 ans en moyenne.
l’avantage est la diversité de l’épargne sur un modèle qui ne fait jamais défaut sur le long terme.
 
Sans oublier la facilité du transport et du partage patrimonial pour un futur héritage !

La Tanzanite

Pourquoi choisir un bijou en tanzanite plutôt qu’en saphir ?

Ce n’est pas un choix facile. La tanzanite est une pierre qui n’a rien à envier à un saphir en terme d’éclat et de couleur.

Néanmoins, il s’agit de deux familles différentes avec des caractéristiques différentes. Et même si la couleur est une affaire de goût, le saphir est une pierre précieuse très célèbre est recherchée en joaillerie.

Soulignons toutefois que, bien que la tanzanite soit très rare, elle reste relativement abordable par rapport à un saphir d’exception par exemple. Simplement car elle est moins connue et donc moins demandée.

Doigts déformés ?

Vos doigts sont déformés ? Retrouvez le plaisir de porter vos BAGUES !

Nous avons la solution !

Système breveté , ouvrant ,adaptable à tous les modèles .

Bague or et diamant rose orange

Bague en or 750 et diamant rose/orange naturel certifié de 1,01ct accompagné de deux diamants extra blancs 0,23ct.

Les diamants roses sont les diamants les plus rares de tous les diamants de couleur. On estime que seulement un diamant sur 100 000 extraits peut être classé comme étant de couleur rose.

Et seulement une poignée de ces derniers peut être classée de couleur Fancy Intense ou bien Fancy Vivid. Cela et l'engouement des collectionneurs et célébrités pour la pierre rose explique que les prix du diamant rose se soit envolés récemment pour battre tous les records lors des ventes aux enchères.

Cela va vous surprendre, mais les scientifiques ne sont pas encore sûrs de comprendre totalement l'origine de la couleur du diamant rose. Si le diamant bleu obtient sa couleur du fait d'atomes de Bore présents dans sa structure atomique, le diamant rose semble obtenir sa couleur des contraintes imposées à sa structure atomique lors de la formation du cristal.

Ce sont les conditions extrêmes de température et de pression de son environnement qui induisent des déformations plastiques au cristal de carbone, engendrant l'absorption de certaines longueurs d'ondes, et donc influençant la couleur de la lumière transmise par le diamant.

Les conditions requises à sa formation sont si rares, que les mines de diamant permettant la découverte de diamants roses sont rarissimes. En fait, 90% de la production mondiale de diamants roses provient de la mine d'Argyle située en Australie.

Du fait de son mécanisme de formation particulier, le diamant rose est plus difficile à travailler que les diamants blancs classiques. Si bien qu'il faut 3 à 4 fois plus de temps pour les polir que les autres diamants.

La Tsavorite

LA TSAVORITE

Exclusivement utilisée pour la joaillerie, la tsavorite fait partie des pierres fines les plus rares de la planète.

 La tsavorite a été découverte que très récemment, dans les années 60 par le géologue écossais Campbell R. Bridges, en Tanzanie.

Malgré les efforts commerciaux de l’époque, la tsavorite est restée pendant longtemps une pierre peu connue. Aujourd’hui elle est très appréciée pour sa grande transparence et ses nuances de vert.

Bien que l’on trouve des gisements exploitables à Madagascar et au Québec, la quasi-totalité des tsavorites mondiales viennent du Kenya et de la Tanzanie.

Ouvert en 1948, la réserve naturelle de Tsavo se trouve au sud du Kenya à la frontière de la Tanzanie, c’est lui qui a donné son nom à la tsavorite !

La tsavorite est une pierre de la famille des grenats.

Cette pierre est notée entre 6,5 et 7,5/10 sur l’échelle de dureté des pierres, l’échelle de Mohs, c’est donc une pierre robuste et parfaitement adaptée à un bijou.

La tsavorite a une couleur verte avec une intensité qui peut aller de pâle à très intense.

Comme pour l’émeraude, cette couleur est causée par la présence d’éléments chimiques dans le cristal pur, en l'occurrence ici le vanadium ou le chrome.

L’une des principales caractéristiques de la famille des grenats - dont fait partie la tsavorite - est d’avoir un indice de réfraction élevé.

Cela signifie concrètement que la lumière se propage facilement à l’intérieur de la pierre et donc que son éclat est important. Le champion incontesté de cette caractéristique étant le célèbre diamant.

 Toutefois, on pourra remarquer que la Tsavorite a la caractéristique de briller plus que la plupart des autres pierres de couleur…

A l’instar de la tanzanite, la tsavorite se trouve dans très peu de mines. Cette pierre est considérée, d’un point de vue géologique, comme très rare et même jusqu'à 200 fois plus que l’émeraude !

A noter : La tsavorite est par ailleurs une des rares pierres de couleur qui n’est pas chauffée. Incroyable n’est-ce pas ? Elle est simplement taillée et polie à partir d’un cristal brut :)

Transmettre son savoir

Le métier et le savoir-faire se transmettant...rares sont aujourd'hui les maîtres joailliers et ce métier d'art survit grâce aux jeunes orfèvres qui se forment à l'école mais aussi "sur le terrain" !

L'étique d'un véritable bijoutier consiste aussi à transmettre ses connaissances et à accompagner les plus jeunes vers leur épanouissement.

 ici, une belle création d'une stagiaire de l'atelier, un pendentif pierre : chaton , anneau, bélière, serti, et finition.

Restauration bijoux anciens

Faites restaurer vos bijoux anciens et redonner leurs une seconde vie.

 Vous possédez un bijou ancien (bague, bracelet, collier) auquel vous tenez beaucoup mais qui malheureusement est abimé ou a subi l'usure du temps ?

 Vous assurant de son expertise professionnelle, l'Atelier Alain Magnaudet assure la restauration de vos bijoux anciens dans les règles de l'art.

 La restauration de bijoux anciens est l'une des spécialités de notre bijouterie-joaillerie.

De nombreux bijoux anciens nous sont confiés par nos clients afin de leur redonner le lustre d'antan.

Qu'ils soient en or, en argent ou en platine, nous mettrons tout en oeuvre pour les restaurer.

 On vous propose ici la restauration “à neuf” d’une bague années 70 très usèe.

Bague en or gris et diamants

Voici une bague en or gris palladium et diamants.
Les avantages de l’or gris palladié

L’or gris palladié, ne se caractérise pas seulement par sa couleur. Le palladium est un métal précieux, noble. C’est aussi un métal plus dur et plus résistant.

Par ailleurs, le rhodiage n’est pas nécessaire mais il est possible. Si la teinte de votre bijou venait à varier, il suffira d’un polissage sans agent chimique pour lui redonner son éclat. Toutefois, vous pouvez également choisir d’effectuer un rhodiage pour lui donner un aspect plus brillant, plus « blanc ».

La nacre

La Nacre...
 
Quand on parle de bijoux, et que l’on demande de citer des matières utilisées couramment pour faire des bijoux, celles qui nous viennent naturellement à l’esprit sont l’or et l’argent bien sur puis les diamants, rubis, émeraudes et autres pierres précieuses. Il faut signaler que la nacre fait également de très beaux bijoux, même si ce n’est pas une matière précieuse à proprement parler mais une matière semi-précieuse, elle en offre l’aspect et la résistance. De plus la très grande variété des nacres que l’on trouve dans la nature permet de produire des bijoux en nacre très variés. Abondante, de bonne qualité et facile à travailler c’est une matière à bijoux que l’on peut utiliser pour prendre des formes complexe là ou d’autres matières ne peuvent pas le faire.

Admirons ici une taille de nacres à la main pour une bague Mauboussin...

La bague "solitaire"

LA BAGUE SOLITAIRE : DE L’ANTIQUITÉ À DE NOS JOURS

La bague solitaire était déjà depuis l’époque romaine, une symbolique amoureuse. L’homme voulait montrer son amour à sa femme et la volonté de s’engager avec elle pour la vie avec un symbole, le solitaire est né. Le solitaire avait pour signification un engagement entre un homme et une femme pour la vie, le début d’une nouvelle vie en couple avec la promesse d’une fidélité et d’un amour éternel entre un homme et une femme. Comme vous pouvez le voir, déjà à l’époque romaine, l’homme souhaitait un objet symbolisant l’amour pour sa femme. Le solitaire était un anneau en fer à cette époque, l’anneau est le symbole de l’amour éternel en raison de sa forme, un cercle symbole de l’éternité.

C'était avec un anneau en fer que l’homme faisait sa demande d'union à sa future épouse et cela pendant toute l’antiquité et tout le moyen-âge. La forme de l'anneau n’est pas un choix au hasard, du fait de sa forme circulaire et pleine, il symbolise l'amour sans fin d’une relation qui va durer toute la vie.

Le solitaire à la main gauche ? C’est aussi une tradition antique qui n’est pas due au hasard encore une fois. Comme nous avons pu le voir dans un article précédent :

à quelle main doit-on porter la Bague de mariage ?

Mettre le solitaire à l’annulaire de la main gauche est un signe fort durant la période romaine. En effet, d’après les connaissances scientifiques sur le corps humain à cette époque, c’est  à l’annulaire de la main gauche que passerait une veine qui serait directement reliée avec le coeur. Même si de nos jours, cette veine a été réfutée par les médecins, la tradition perdure encore de mettre le solitaire à l’annulaire de la main gauche pour prouver son amour à son conjoint.

C’est à partir du début de la renaissance que le solitaire est passé d’un anneau en fer à un anneau plus sophistiqué, avec l'apparition pour la première fois de la bague solitaire avec un diamant. Le diamant est durant la renaissance la pierre par excellence pour prouver l’amour d’un homme à une femme. Au fil des années, le solitaire ne va plus trop évoluer au niveau de la forme, de sa monture ou de sa composition, l’or et le diamant sont les principaux composants du solitaire, la seule nouveauté durant la renaissance sera de mettre plusieurs diamants sur un solitaire.

De nos jours, le solitaire est toujours présent, c’est toujours une bague que l’on offre lors de sa demande en fiançailles pour prouver son amour et la volonté de construire une nouvelle vie en couple. Elle est toujours dans nos traditions et perpétue les mêmes émotions quand on l’offre ou on la reçoit. Le solitaire avec les avancés technologique est disponible avec des montures en or, platine ou argent. Mais le solitaire est et restera un symbole dans la vie amoureuse.

POURQUOI APPELLE-T-ON NOUS UNE BAGUE DE FIANÇAILLES, UN SOLITAIRE ?

On pourrait croire que le nom solitaire vient du fait que la bague de fiançailles ne dispose que d’un seul diamant, mais en fait c’est par rapport à la forme du diamant et comment il est taillé, que nous appelons une bague de fiançailles, un solitaire. Le nombre de diamants sur la bague n’a donc rien à voir avec son nom, étant donné qu’il existe des solitaires avec plusieurs diamants.

Réutiliser les anciens bijoux

Depuis des années, quelques bijoux qui vous viennent de votre grand-mère dorment au fond d’un coffret ?
En or blanc ou jaune, en platine, ornés de pierres précieuses ou semi-précieuses… ils sont abîmés, ils sont vieillots, et ils ne vous plaisent plus.
Pourquoi ne pas réutiliser les matériaux nobles qui les composent pour créer de nouveaux bijoux que vous aurez plaisir à porter?

Vous n’avez plus envie d’avoir à votre doigt cette bague ancienne, pourtant ornée de jolies pierres précieuses, car vous la trouvez quelconque, et surtout complètement démodée ?

Confiez-la à un bijoutier joaillier qui saura la transformer à votre goût. Créateur, celui-ci maîtrise le travail du métal et le sertissage des pierres. L'atelier Alain Magnaudet est en mesure d'étudier un projet personnalisé et de vous montrer le rendu en simulation 3D.

Récupérez l’or et les pierres des anciens bijoux ?

Lorsque vous envisagez de faire réaliser un bijou à partir d’une pièce ancienne, sachez que tout ne sera pas forcément réutilisable ou, du moins, pas de la même façon. N’hésitez pas à apporter au bijoutier tous les matériaux en votre possession, afin qu’il puisse les examiner. Par exemple, des chutes d’or, des chaînes cassées, voire des couronnes dentaires. Vos pièces vous seront rachetées. Cette somme sera ensuite déduite du prix du futur bijou, ce qui est toujours intéressant.
Les pièces anciennes sont souvent ornées de petites “roses” (minuscules diamants de peu d’éclat, taillés à l’ancienne et formant un pavage). Le bijoutier vous dissuadera de les réutiliser: le temps de démontage et de sertissage vous coûterait cher. Il vous proposera à la place de petits diamants beaucoup plus brillants, pour une dépense symbolique par rapport au reste du bijou.
Si vous possédez un bijou orné d’un diamant, d’un rubis, d’une émeraude ou d’un saphir de 1/2 carat au minimum et d’environ 5 mm de diamètre, le professionnel examinera la pierre pour vérifier si elle peut supporter un démontage. Car si le diamant (la pierre la plus dure) ne risque rien, il n’en va pas de même avec l’émeraude, très fragile et dont les “givres” (minuscules inclusions au cours de sa formation) peuvent être à l’origine de faiblesses dans la pierre. Si votre diamant est taillé à l’ancienne (la facette du dessus ou “table”» est petite et proéminente), il est possible, mais pas très avantageux, de le retailler en taille moderne dite “brillant” (la table est plus grande, le diamant brille donc plus).

Comment et pourquoi créer ?

Comment et pourquoi créer ?
 
Il faut parler avec et faire parler son client...cerner une personnalité, des courants de vie, un esthétisme : nature, urbain, classique, contemporain ?

nature ?
Je concevrai alors des bijoux comme une bague organique, nature, en or brossé, opale et pierres fines.

urbain ?
Je concevrai alors des bijoux structurés comme cette bague en opale et diamants ou celle-ci avec tourmaline verte et diamants.

inspiré par le contemporain ?
Voci un modèle miroir citrine orange, émeraude et diamants.

classique ?
Voici un modèle tout diamants, digne d'une princesse...
Il y aura toujours une part de l'âme du client dans ce que l'on crée !

Les alliances

LES ALLIANCES

 

La saison des mariages débute et c'est le moment de s'occuper de ses alliances !

 Vous pouvez choisir des modèles sur catalogue, fabriqués à la machine, avec ou sans diamants et avec un choix de couleur.

 Vous avez aussi la possibilité de commander des alliances sur-mesure, des créations uniques, à partir d'un projet que l'on étudie ensemble. Vous pouvez fournir les matières ou les acheter en boutique.

C'est l'opportunité d'avoir des alliances uniques qui ne correspondent qu'à vous !

 (nos diamants sont sélectionnés parmi les pierres de la plus haute qualité, gvs fvs ou fvvs)

La perle

La PERLE

 

C'est un bijou naturel fait par un mollusque lorsque ce dernier se protège d'une agression (grain de sable par exemple) qui pénètre à l'intérieur jusqu'à son manteau.

Le mollusque produit de la nacre et fabrique une couche perlière autour de l'élément étranger donnant vie à la perle fine, plus ou moins ronde.

La rondeur plus ou moins parfaite en détermine la valeur.

 Sur cette base, l'homme a créé la perle de culture. Il a récolté des huitres, notamment dans les régions du Japon (perles Akoya) et il a introduit un nucleus en nacre bien rond, sur lequel le mollusque a pu déposer une couche perlière parfaite, ronde et brillante.

L'eau détermine la couleur de la perle : plus l'eau est pure plus la perle est blanche ; les différents minéraux lui confèrent des nuances de couleur.

 La perle de culture s'est aussi développée en Polynésie, notamment la perle noire. Sa couleur venant du plancton qui se nourrit principalement de matières volcaniques et donnant des nuances noir profond, aubergine, noir-vert, noir-jaune, noir bleuté ; c'est là la magie des perles de Tahiti.

 Ensuite nous avons depuis une trentaine d'années les perles d'eau douce grâce à des moules d'eau douce dont la coquille bombée permet l'implantation d'une perle bien ronde. L'avantage c'est le prix et la longévité de la perle : le prix du fait du peu de mortalités du mollusque et la longévité car la couche perlière couvre la totalité de la perle puisque le nucleus introduit n'est rien d'autre qu'un petit lambeau du manteau même de la moule.

 Les perles les plus rares sont celles de haute mer ou des mers du sud (principalement au large de l'Australie) venant des pinctada maxima, des très grosses huitres agressives entre elles, au point de ne pas pouvoir les cultiver en groupe mais plutôt par lignes. Ces perles sont très grosses et avec un prix élevé.

Reproduction à l'identique

A l'identique !

On vous présente une paire de boucles d'oreilles un peu spéciales...

puisque l'une des deux a été entièrement faite par Alain Magnaudet suite à une perte.

A combien de femmes cela est arrivé ? La valeur sentimentale est parfois importante.

Nous avons la solution : la reproduction à l'identique !

Ici le résultat avec les mêmes pierres, le même serti ; impossible de distinguer la reproduction !

Des créations originales

Un pendentif arbre de vie, une création originale par Alain Magnaudet.

 Le secret de la fabrication ?

 Sur pendentif, bague ou bracelet, nous pouvons réaliser une véritable sculpture selon le motif de votre choix, sur or ou sur pierre.

Si vous manquez d'idées, nous avons une vaste banque d'images pour vous.

Chaque oeuvre est unique !

L'arbre de vie en photo a été sculpté directement sur or, mais il est possible de le réaliser vos projets avant tout sur cire afin de les valider ensemble .

Qu'est-ce que le diamant ?

Rien d'autre que du carbone pur cristallisé en système cubique. 

Une cristallisation ordinaire, en système hexagonale, donne la graphite ou mine de crayon.

Pour obtenir un système cubique, la cristallisation sous terre a besoin d'une très haute température et d'une haute pression.

Le diamant se trouve essentiellement dans une roche volcanique bleue dite kimberlite, et il est extrêmement blanc dans l'idéal. Un diamant blanc est un diamant pur.

Mais il arrive souvent que le diamant soit pollué par des oxydes métalliques qui lui donnent une couleur. Lorsque la couleur n'est pas prononcée, il s'agit d'un défaut, comme pour certains diamants jaunâtres et brunâtres. Si, au contraire, les couleurs sont prononcées, les diamants sont très recherchés comme le Fancy Yellow, jaune intense (citron ou canari) ou le Cognac, brun plus ou moins foncé.

On trouve aussi des diamants rares, rouges et verts.
Encore plus rares, les bleus et les roses.

L'or, qu'est-ce que c'est ?

L'or se trouve

- soit dans les mines, à l'intérieur de filons de quartz contenant des veines d'or en placers plus ou moins importants (ce que l'on appelle or " natif ")

- soit dans les ruisseaux et dans les rivières, en passant au crible les fonds sableux d'où on sort des paillettes d'or dit alluvionnaire qu'une fois fondues forment des lingots.

Dans les mines, il arrive que l'or soit présent sous traces invisibles à l'oeil nu mais se manifestant après un traitement chimique de minéraux.

Après l'extraction suit la fonte de l'or pur soit 24k : 1000 parties d'or pour 1000 parties de métal.

En bijouterie l'or 24k n'est par contre pas utilisé car trop malléable et d'un jaune trop vif. En France on utilise essentiellement de l'or 18k (750 parties dor sur 1000 de métal). Depuis 1992 sont autorisés aussi l'or 14k et 9k (585 parties d'or et 375 parties).

Quels sont les alliages donnant la couleur à l'or ?

Essentiellement de l'argent, du cuivre, du nickel en petite dose, du palladium et d'autres minéraux conférant dureté, malléabilité et couleur à l'or.

Pour l'or ROSE, on mélange surtout du cuivre avec de l'argent ; en renversant les proportions, plus d'argent que du cuivre, on obtient un or plus jaune mais toujours 18 k.

Pour l'or GRIS on met peu de nickels, du zinc mais surtout du palladium ; et on rajoute du platine pour une meilleure qualité d'or gris qui reste stable sans rejaunir. Pour cette raison les bijoux en or gris sont plus onéreux.

Collection constellation

On vous avait parlé de la collection CONSTELLATION qui allait prendre forme... la voici avec un premier pendentif en or gris et diamants avec le dessin de la constellation du jour de naissance de cette cliente.

 Vous pouvez choisir ou apporter vos pierres ainsi que l'or ou opter pour le bijou sans pierres précieuses, avec un perçage simple ; bague, bracelet ou pendentif en or gris, jaune ou rose, avec pierres précieuses ou perçage.

 A vous d'imaginer, à nous de réaliser !

Fabrication d'une bague paladium

Fabrication d'une bague en or gris palladium 130 avec Saphir orange et diamants

Le palladium permet à l'or gris de conserver sa couleur en évitant qu'il rejaunisse avec le temps.

 

Une fois la pierre choisie (vous pouvez apporter la votre !) on dessine ensemble ou l'on choisit un modèle existant ; on passe ensuite à l'image 3D numérique permettant de visionner le résulat final.

 Après validation du modèle et du devis, on passe à la réalisation.

Nos diamants sont sélectionnés parmi des pièces FVS de très haute qualité .

 

La fabrication se déroule en 3 temps et prend environs 3 ou 4 semaines:

- création

- serti

- passage en douane (pour obtenir le poinçon tête d'aigle de l'or 18k)

 Vous pouvez admirer ici le modèle en 3D avec pierre du client, provenant de Thaïlande.

Exploitation du diamant

EXPLOITATION DU DIAMANT EN CARRIÈRES

En surface, l’extraction du minerai diamantifère se fait en mines à ciel ouvert ou alors en tranchées. Soit selon un mode artisanal qui a tendance à disparaître (comme par exemple en Inde), soit le plus souvent industriellement.

EXPLOITATION DU DIAMANT EN MINES PROFONDES

Lorsque l’exploitation de diamants à ciel ouvert devient trop onéreuse du fait de sa profondeur, l’extraction se poursuit par puits et galeries.

TRAITEMENT DU MINÉRAI

Transformation d'un diamant brutLe minerai obtenu est tamisé, les morceaux les plus gros étant concassés pour libérer les minéraux. Le diamant se sépare bien grâce à la serpentinisation de la kimberlite qui rend la roche friable.

Les minéraux lourds, après séparation des autres par densité, sont envoyés par un courant d’eau sur des « tables à graisse » dans lesquelles s’incruste le diamant (qui est lipophile) alors que les autres minéraux glissent sans être retenus.

Chaque soir, la graisse est raclée et le diamant en est isolé.

Parfois, c’est la transparence du diamant au rayons X qui permet de le séparer des minéraux lourds. L’ensemble passe devant une source de rayons X, et un souffle d’air commandé par un détecteur dévie la trajectoire des seuls diamants.

 En moyenne, 20 à 25% des diamants produits sont de qualité joaillerie. Le reste est utilisé dans l’industrie surtout comme abrasif (y compris pour tailler le diamant de joaillerie).

La taille du diamant

Mieux un diamant est taillé, plus il réfléchira la lumière et sera donc brillant.

LA TAILLE DU DIAMANT : CUT

Mieux un diamant est taillé, plus il réfléchira la lumière et sera donc brillant. L’habileté du tailleur est donc capitale car, même d’une couleur et d’une pureté parfaite, un diamant mal taillé ne sera pas aussi brillant que ce qu’il aurait pu être. A l’inverse, si la taille du diamant est bien faite, la brillance du diamant sera démultipliée. 

Du diamant brut au diamant taillé : les 4 étapes techniques de la taille 


Le tailleur commence par un examen précis du diamant brut afin de déterminer quelle forme il va lui donner et la manière dont il va la découper afin    d’obtenir le(s) diamant(s) le(s) plus gros avec le moins d’inclusions possibles. 
Il va tailler le diamant selon 4 étapes successives: 



1. Le clivage 

Cette étape consiste à fendre la pierre. Pour cela, le cliveur fait une petite entaille dans la pierre et y place une lame sur laquelle il va donner un coup pour partager le diamant brut. C’est à cette étape que l’on élimine les défauts comme, par exemple, les inclusions (impuretés qui sont apparus dans le diamant lors de sa cristallisation) 

2. Le sciage

Il va permettre de découper le diamant en plusieurs morceaux à l’aide d’une scie en forme de disque. 

3. L’ébrutage ou débrutage 

Il permet de donner à la pierre une forme arrondie. Cette opération est réalisée à l’aide d’un autre diamant que l’on frotte contre la pierre à tailler. 

4. Le facettage ou polissage 

Il permet d’obtenir de petites surfaces planes, que l’on appelle des facettes, grâce à un disque enduit d’huile et de poudre de diamant que l’on frotte contre le diamant. 

La composition du diamant taillé


schéma diamant

- La table : c'est la plus grande facette du diamant

- La couronne (crown) : c'est la partie supérieur du diamant située au dessus du rondiste

- Le rondiste (girdle) : bande étroite située entre la culasse et la couronne 

- La culasse (pavilion) : c’est la partie inférieure du diamant située sous le rondiste

- La colette (culet) : c’est la pointe de la culasse 

- Le bezel ou coin de table : c’est le nom d’une facette située dans la couronne du diamant 

- L’haléfi : c’est une facette qui est située sur la couronne ou la culasse et qui part du rondiste 

- L’étoile : facette en forme de triangle située dans la couronne et qui sépare deux bezels

 - Le pavillon : facette située dans la culasse
 

La brillance du diamant 


Vous trouverez ci-dessous des schémas vous expliquant, de manière simple, l’impact de la taille sur la brillance du diamant: 
brillance diamant

Le but du tailleur est donc de tailler la pierre de telle sorte que tout rayon lumineux ressorte par le dessus du diamant, appelé « couronne », pour maximiser sa brillance. Il cherchera ainsi, à optimiser, ce que l’on appelle les proportions du diamant. L’appareil qui permet de les mesurer s’appelle le « Proportionscope ». Au-delà des proportions, le tailleur devra également veiller à optimiser son « finish » c'est-à-dire la qualité de son poli (finition de l’extérieur de la pierre) et de sa symétrie qui ont également un impact important sur l’éclat du diamant.


Annonces et bons plans

En ce moment, les commerçants et artisans vous annoncent :


Brive

BIJOUTERIE ALAIN MAGNAUDET

Le PALLADIUM

Panier

Aucun produit dans le panier